L'Algérienne des viandes rouges (ALVIAR) procédera, à partir de ce dimanche, à la vente de bettes de sacrifice pour l'Aïd El-Adha au niveau national à des prix oscillant entre 32.000 DA et 60.000 DA, a fait savoir samedi le directeur des études et du développement de l'entreprise et chargé de communication, Ziani Ali.

"L'opération de vente de moutons destinés à la fête du sacrifice sera lancée au niveau des dépôts d'ALVIAR, à partir du dimanche 11 juillet jusqu'à la veille de l'Aïd au niveau national à des prix oscillant entre 32.000 DA et 60.000 DA", a précisé M. Ziani.

Le responsable a fait état, à cet égard, de six (06) points de vente au niveau national, à savoir Birtouta (Alger), El Bouni (Annaba), Es-Senia (Oran), outre (02) autres points de vente à Bejaïa et à la ferme de Si Antar (Médéa).

Annonçant la réception de 2000 têtes au niveau du point de ventre de l'entreprise sis à Baba Ali, M. Ziani a indiqué que l'approvisionnement se poursuit depuis les points d'engraissement, notamment de la ferme principale à Djelfa avec la possibilité de recourir aux éleveurs si nécessaire.

Insistant sur l'impératif de procéder à un ferme contrôle vétérinaire des cheptels, le chargé de communication d'ALVIAR a indiqué que "l'opération est sous contrôle".

"Les moutons mis en vente sont sains comme le prouve le certificat vétérinaire délivré par les services vétérinaires de la wilaya qui accompagnent le déplacement du cheptel", a mis en avant le responsable, soulignant que ce certificat est un document officiel à défaut duquel il est interdit de déplacer les moutons d'une wilaya à une autre.

L'établissement se propose ainsi de garder les bêtes achetées jusqu'à la veille de l'Aïd contre une somme symbolique de 500 Da, et offre, à titre gracieux, le service d'égorgement et de contrôle vétérinaire pré et post-sacrifice. En cas de confirmation d'une quelconque altération des entrailles, il en sera débarrassé en toute sécurité, a-t-il poursuivi.

Le sous-directeur de la Santé animalière à la Direction des services vétérinaires au ministère de l'Agriculture et du Développement rural, Amalou Kaci avait indiqué à l'APS que les informations parvenues par les éleveurs faisaient état de 4 millions de têtes ovines mises à disposition pour le sacrifice de l'Aïd El-Adha. Il est possible, rassurent les éleveurs, d'approvisionner le marché en fonction de la demande, a-t-il rappelé.

En raison des mesures sanitaires édictées pour limiter les occasions (fêtes ou funérailles), le parc des têtes ovines s'est établit entre 30 et 28 millions de têtes.

Par ailleurs, les espaces commerciaux dédiés à la vente de bétail dans les différentes wilayas ont été, a-t-il expliqué, sélectionnés par les services de wilaya et rendus publics sur le site web (firma.dz).

Il a fait état, par la même, de la présence des autorités compétentes devant veiller au respect des conditions sanitaires afin d'endiguer la propagation du coronavirus.

Pin It