Président Tebboune: la Constitution de 2020 a consolidé les acquis de la femme algérienne

La femme arabe a franchi des pas importants dans divers domaines

Le 07/03/2022: Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a affirmé, lundi, que la femme arabe a franchi des pas importants et a accompli brillamment et avec mérite des réalisations dans divers domaines.

Dans une allocution lue en son nom par le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, par visio-conférence, à l'occasion de la célébration de la Journée internationale de la femme en coordination avec la Ligue des Etats arabes, sous le thème "La femme arabe...singularité et aspirations", le président de la République a souligné que "la femme arabe a franchi des pas importants dans divers domaines, en tant qu'ambassadrice et diplomate auprès des instances de l'ONU et en tant que savante dans divers domaines scientifiques ce qui lui a valu des distinctions au niveau régional et international".

"La femme arabe s'est également distinguée en gérant des portefeuilles ministériels divers dont les Affaires de la femme, la Santé, les Affaires étrangères et la Défense mais aussi en assurant le poste de chef de gouvernement", a poursuivi le Président Tebboune.

Il a salué le rôle constant de la femme arabe dans l'instauration et la préservation de la paix dans les régions de conflits armés conformément à la résolution 1325 qui consacre la participation paritaire et à part entière de l'élément féminin aux opérations de maintien de la paix pour parvenir à une paix durable dans les différentes contrées du monde, tout en rendant un hommage particulier à la femme palestinienne militante et résistante".

Tebboune a appelé les états arabes à œuvrer ensemble à l'intensification des efforts et l'unification des vues pour la consolidation des acquis de la femme en consacrant son autonomisation dans tous les domaines notamment les domaines liés à la technologie avancée et aux technologies spatiales de pointe".

"La Journée internationale de la femme est célébrée cette année dans une conjoncture exceptionnelle que nous vivons depuis deux ans à l'instar de tous les pays du monde en raison de la pandémie de Covid-19 qui a affecté tous les aspects de la vie sociale et économique", a souligné le chef de l'Etat, ajoutant que "dans ce contexte particulier, de nombreuses femmes arabes ont pu accomplir des réalisations dans divers domaines et se sont brillamment distinguées, et avec mérite, dans certains d'entre eux, ce qui leur a permis de décrocher des distinctions au niveau régional et international et de faire honneur à notre nation arabe".

Droits de la Femme: L'Algérie a franchi de grands pas 

L'Algérie a franchi de grands pas en matière de consécration des droits de la Femme dans toutes ses Constitutions et ses législations nationales renforcées par des amendements bannissant toute sorte de violence à l'égard des femmes outre les efforts consentis pour lutter contre les stéréotypes issus de certaines mentalités sur la femme.

Les acquis accomplis par l'Algérie en faveur de la femme reflètent la volonté politique sincère des hautes autorités du pays visant à lui permettre d'accéder à la prise de décision dans le cadre de la parité hommes-femmes, afin de construire un avenir radieux escompté par tout un chacun. La lutte acharnée de la femme pour arriver à cette place, à travers les différentes étapes historiques qu'elle a eu à franchir, ne peut en aucun cas être niée.

Dans ce sens, plusieurs experts ont estimé que les efforts de l'Etat visant à soutenir les droits de la femme "ont besoin d'une contribution qualitative" des différents partenaires en vue de dépasser les stéréotypes produits par certaines mentalités au sein de la société en consécration de la teneur de la Constitution en termes de parité entre les deux sexes quant au travail et aux postes de responsabilité outre les droits fondamentaux de la femme et le renforcement de sa position politique à travers la consolidation de ses droits politiques via l'élargissement de sa représentation au niveau des assemblées.

Le principe de parité politique a été appuyé notamment par la loi électorale. Ainsi l'Algérie est devenue pionnière en la matière notamment qu'elle avait déjà adopté le système de quota en 2008.

Depuis son investiture, le Président Tebboune s'est toujours engagé à renforcer la constitutionnalisation de la protection des droits de la femme et à consolider sa place au sein de la société à travers son autonomisation politique et l'appui de sa participation à la relance économique, et ce, à travers le lancement de projets générateurs de richesse et l'esprit d'entrepreneuriat, outre sa protection contre toute forme de violence en vertu d'un dispositif juridique en adéquation avec nos constantes nationales".

A cet effet, la Constitution de 2020 (article 31 bis) consacre la promotion des droits politiques de la femme en renforçant sa représentation au sein des assemblées élues et encourageant sa promotion à des postes de responsabilité dans les institutions. Elle consacre également le principe d'égalité conformément à l'article 25 qui stipule que :"les droits et les libertés fondamentales sont garantis par l'Etat".

L'objectif étant de garantir l'égalité dans la loi et le devoir pour tous les citoyens à travers l'élimination des obstacles entravant le développement de l'Homme et la participation de tout un chacun à la vie politique, économique, sociale et culturelle, tandis que l'article 37 de la Constitution consacre l'égalité à travers la garantie de la protection de la femme par l'Etat.

Selon l'article 40, l'Etat assure la protection de la femme contre les différentes formes de violence et garantit son accès aux structures d'accueil, de prise en charge et d'assistance juridique.

Le plan d'action du Gouvernement consacre cette vision tirée du programme du président de la République à travers l'introduction d'un axe relatif à la protection et la promotion de la femme et la réalisation de l'égalité dans les différents domaines.

               L'Algérie accorde une grande importance à la lutte contre la violence faite aux femmes

 L'Algérie veille à la protection de la femme conformément à la volonté politique de l'Etat visant à poursuivre ses efforts de lutte contre les violences faites aux femmes et demeure convaincue que le rôle effectif des femmes dans le développement de la société dans différents domaines ne saurait se réaliser sans leur protection. Dans ce sens, l'article 40 de la Constitution amendée stipule que "l'Etat protège la femme contre toutes formes de violence en tous lieux et en toute circonstance dans l'espace public, dans la sphère professionnelle et dans la sphère privée".

Dans ce cadre, la membre du Conseil national des droits de l'homme et membre du Panel des personnalités éminentes du MAEP, Mme Karadja  Fatma-Zohra, a appelé à la mise en place d'une stratégie nationale multisectorielle et multidisciplinaire avec des mécanismes d'examen et d'identification et d'autres mesures pratiques pour la prise en charge des femmes victimes de violence, ce qui permettra, a-t-elle estimé, la création d'un réseau Préventif pour ce fléau en vue d'en réduire l'impact sur les familles en général.

Elle a estimé que le Conseil national des droits de l'homme (CNDH) serait "opportun" pour présenter une série de propositions pour améliorer l'efficacité de cette stratégie nationale et garantir son suivi, relevant qu'"il est temps d'élaborer une panoplie de lois régissant les dispositions de la nouvelle constitution".

Elle a également souligné que différentes institutions "ont déployé des efforts colossaux en matière de sensibilisation et de formation sur le phénomène de la violence à l'égard des femmes. Néanmoins la mise en œuvre ferme et efficace de l'arsenal juridique, notamment lorsqu'il s'agit de la lutte contre la violence, demeure une question sensible", a-t-elle ajouté.

"C'est vrai que les femmes sont présentes dans tous les secteurs d'activité, mais nous avons encore beaucoup de travail à faire, au regard des succès fulgurants des femmes dans tous les domaines" , a-t-elle fait remarquer, suggérant la mise en place d'un "point focal pour le genre" au niveau des établissements économiques et un Observatoire de l'emploi féminin, ce qui "permettra aux femmes de bénéficier efficacement de promotion aux postes de responsabilité."

Président Tebboune: la Constitution de 2020 a consolidé les acquis de la femme algérienne

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a affirmé, lundi, que la Constitution de 2020 avait consolidé les acquis réalisés par la femme algérienne qui a prouvé sa compétence dans l'occupation des responsabilités et des hautes fonctions au sein de l'Etat.

"L'Algérie a consacré dans sa constitution amendée en 2020, le principe de parité entre les deux sexes dans tous les domaines, professionnel et électoral, ainsi que la protection de la femme contre la violence sous toutes ses formes en tous lieux et circonstances dans l'espace public et dans les espaces professionnel et privé. Il s'agit d'un saut qualitatif qui a renforcé les acquis de la femme algérienne qui a marqué sa présence et prouvé sa compétence dans l'occupation des responsabilités et des hautes fonctions au sein de l'Etat", a indiqué le président de la République dans une allocution lue en son nom par le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, par visioconférence, à l'occasion de la célébration de la Journée internationale de la femme, en coordination avec la Ligue des Etats arabes, sous le thème "La femme arabe...singularité et aspiration".

Le Président Tebboune a saisi l'occasion pour adresser ses "remerciements et estime à toutes les femmes arabes exerçant dans le domaine de la santé pour leurs efforts dans la lutte contre le Coronavirus (Covid-19)".

Dans le même contexte, il a rappelé que la Journée internationale de la femme "intervient cette année dans des conditions inhabituelles que nous vivons depuis deux années à l'image du reste des  pays du monde, impactés par les répercutions de la pandémie de Coronavirus dans tous les aspects de la vie sanitaire, sociale et économique".

"En ces circonstances, plusieurs femmes arabes ont pu réaliser des acquis dans différents domaines se distinguant avec mérite dans certains, ce qui leur a permis de décrocher des prix régionaux et internationaux considérés comme des médailles de fierté pour notre nation arabe", a-t-il souligné.

"Ces résultats ne sont que le reflet de l'intérêt accordé par les dirigeants des pays arabes à la femme, partant de la mise en place d'un cadre juridique favorisant sa promotion et son autonomisation, ce qui lui a permis de progresser et de réaliser davantage d'acquis dans plusieurs domaines", a poursuivi le Président Tebboune.

Pin It