• Connexion / S'inscrire
  • Tourisme

    Préservation des valeurs religieuses par Djamaâ El Djazair souligne le Recteur

    Le recteur de Djamaâ El-Djazaïr, Mohamed Maâmoun Al Kacimi Al Hoceini a mis, vendredi, en avant le rôle de cet édifice civilisationnel dans la préservation des valeurs religieuses et nationales à travers la modération et le juste milieu.

    Dans le prêche de la première prière du vendredi à Djamaâ El-Djazaïr après son inauguration, dimanche écoulé, par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, Cheikh Mohamed Maâmoun Al Kacimi Al Hoceini s'est enorgueilli de cet édifice civilisationnel, désormais ouvert "aux enfants de l'Algérie, toutes composantes et cultures confondues", une mosquée a-t-il dit "qui préservera leurs valeurs religieuses et nationales à travers la modération et le juste milieu".

    "Nous souhaitons que cette mosquée soit une prolongation de l'histoire nationale empreinte de gloires, voire un centre de rayonnement scientifique et religieux, à travers lequel, nous nous emploierons à donner une image réelle du message civilisationnel que transmettent les établissements religieux", a-t-il soutenu dans son prêche.

    Indiquant que l'ouverture de cette structure religieuse, se veut "une étape importante dans l'histoire du pays mais aussi une réalisation témoignant de l'appartenance authentique de l'Algérie, de son référent imprégné de son capital historique ainsi que du dévouement de ses oulémas et des apports de ses centres scientifiques au cours des siècles".

    Le recteur a en outre rappelé que Djamaâ El-Djazaïr a été érigé sur un terre qui s'est abreuvée du sang des chouhadas tombés au champs d'honneur lors du massacre d'"El Ouffia" à El Harrach, non loin de El-Mohammadia, au cours des premiers mois de l'occupation française, ce qui en fait un "gage de loyauté envers ceux qui se sont sacrifiés pour cette patrie et ont résisté à l'occupation".

    Laissez un commentaire